Elections

Le 12/07/2021
A la une

Contestation des élections : rappel des règles relatives au mandat de représentation en justice

Adobe Stock

Dès lors que le pouvoir de représenter la personne morale a été donné avant l'expiration du délai légal de 15 jours de contestation de la régularité des élections, celui-ci peut être valablement fourni jusqu'au jour où le juge statue.

Le 07/07/2021
A la une

[Podcast] Abstention, motivation des votes : qu'est-ce qui différencie les élections professionnelles des scrutins politiques ?

DR

Les derniers scrutins départementaux et régionaux ont été marqués par une très forte abstention. Un phénomène que l'on retrouve, dans une moindre mesure, dans le dernier cycle des élections professionnelles. Est-ce à dire que le comportement des salariés électeurs dans l'entreprise rejoint celui des citoyens ? Les salariés se déterminent-ils de la même façon aux élections des CSE qu'aux scrutins politiques ? Comment évolue le corps électoral ? Observe-t-on le même phénomène de prime aux sortants dans les CSE ? Le vote électronique favorise-t-il la participation ? Les réponses du chercheur Tristan Haute, dans ce 18e épisode du podcast Le Micro social.

Le 05/07/2021
A la une

Pas d'atteinte à la liberté de candidature en cas d'information donnée sur l'intranet de l'entreprise

Adobe Stock

Le délai fixé par une clause du protocole préélectoral pour le dépôt des candidatures au second tour très rapproché du premier tour ne porte pas atteinte au principe de liberté des candidatures si l'information a été donnée sur l'intranet de l'entreprise plusieurs semaines auparavant.

Le 25/06/2021
A la une

QPC : l’établissement de la représentativité des OS pour toute la durée du cycle électoral ne porte pas atteinte à la Constitution

© Adobe Stock

La représentativité des syndicats est établie pour toute la durée du cycle électoral, et ce, même en cas de modification du périmètre de l’entreprise. Cette jurisprudence est justifiée par un objectif de stabilité de la mesure de la représentativité syndicale et ne méconnaît pas les principes constitutionnels. La QPC la mettant en cause ne sera donc pas renvoyée au Conseil Constitutionnel.

Le 07/06/2021
A la une

A défaut d'accord, le personnel est réparti entre les collèges électoraux selon les fonctions réellement exercées

Adobe Stock

Pour l'élection du CSE, à défaut d'accord entre l'employeur et les organisations syndicales dans le protocole préélectoral, le personnel est réparti dans les collèges électoraux selon les fonctions réellement exercées.

Le 01/06/2021
A la une

Parité des listes : la proportion femmes-hommes est déterminée dans le protocole préélectoral ou lors de l'établissement de la liste électorale

Adobe Stock

La proportion de femmes et d'hommes composant chaque collège électoral doit figurer dans le protocole préélectoral en fonction des effectifs connus lors de la négociation du protocole. A défaut, elle est fixée par l'employeur en fonction de la composition du corps électoral existant au moment de l'établissement de la liste électorale.

Le 27/05/2021
A la une

Représentativité syndicale : la CFDT devance la CGT, l'abstention progresse

DR

La nouvelle mesure de la représentativité syndicale pour le cycle 2017-2020, marqué par la création du CSE, voit la CFDT confirmer sa première place devant la CGT, en baisse comme FO, tandis que la CFE-CGC et l'UNSA progressent, la CFTC étant stable. La hiérarchie syndicale ne sort pas bouleversée de ces résultats marqués par une progression de l'abstention.

Le 27/05/2021
A la une

Il est possible de faire annuler des élections avant le scrutin !

Adobe Stock

Celui qui saisit le tribunal d’instance, avant les élections, d’une demande d’annulation du protocole préélectoral, est recevable à demander l’annulation des élections à venir en conséquence de l’annulation du protocole préélectoral sollicitée.

Le 07/05/2021
A la une

Tristan Haute : "L'abstention au scrutin TPE arrange tout le monde, sauf les syndicats"

Le scrutin TPE 2021 a vu l'abstention gagner encore du terrain, à hauteur de 95 %, au lieu d'environ 93 % en 2017 et 90 % en 2012. Comment expliquer ce phénomène et son accroissement au fil du temps ? Que peuvent imaginer les syndicats pour tenter d'y remédier ? Faut-il supprimer ou conserver un scrutin aussi moribond ? Tristan Haute, docteur en sciences politiques spécialiste du vote politique et professionnel, et enseignant chercheur à l'université d'Amiens répond à nos questions.