Conseiller prud'hommes

Le 24/11/2020
A la une

"Le manque de moyens aux prud’hommes et dans les cours d’appel provoque des délais de jugement excessifs"

DR

Emilie Durvin est l’une des quatre avocats associés du cabinet Lepany, qui défend exclusivement les représentants du personnel, les IRP et les salariés. Elle vient d’obtenir la condamnation de l’Etat pour délais de jugement excessifs dans plusieurs affaires. Interview.

Le 02/06/2020
A la une

Michèle Bauer, avocate : "De nombreux salariés exposés à des cadences de travail trop fortes veulent partir en rupture conventionnelle"

(c) Photo Atelier gallien

Avocate à Bordeaux, Michèle Bauer défend essentiellement les salariés. "La justice prud'homale a été laissée à l'abandon pendant le confinement", nous dit-elle en livrant une analyse très critique des dernières ordonnances sur les procédures prud'homales. Elle reçoit par ailleurs de nombreuses demandes de conseil de la part de salariés exténués lors de la reprise du travail et qui envisagent de négocier leur départ. Interview.

Le 27/05/2020
A la une

Prud'hommes : de nouvelles dispositions pour faciliter une reprise de l'activité juridictionnelle

Adobe Stock

Une nouvelle ordonnance (n° 2020-595) du 20 mai 2020 modifie le fonctionnement des conseils de prud'hommes (CPH) durant la crise sanitaire, afin de faciliter la reprise de l'activité juridictionnelle malgré les mesures d'urgence prises pour faire face à l'épidémie de coronavirus (covid-19).

Le 07/04/2020
A la une

Comment fonctionnent les conseils de prud'hommes pendant la crise ?

© Eric Cabanis / AFP

A la suite de la publication de la loi d'urgence pour faire face à l'épidémie de Covid-19 du 23 mars 2020, le gouvernement a publié, le 26 mars, une ordonnance qui adapte les règles applicables aux juridictions de l'ordre judiciaire statuant en matière non pénale. Cela concerne donc les conseils de prud'hommes (CPH). En voici les principales mesures.