Fiche auteur

Olivier Sévéon
Olivier Sévéon
expert auprès des CE et CHSCT et formateur d'élus du personnel de ces instances

Suivre sur :

Ses dernières chroniques

DR
Fonctionnement du CE 30/10/2017

"Chute du nombre de représentants du personnel : les bons repères"

Olivier Sévéon, formateur auprès des élus CE et CHSCT et anciennement expert auprès des IRP, revient dans ce point de vue sur la comparaison qui peut être faite, concernant le nombre de représentants du personnel, entre des instances séparées et le comité social et économique (CSE). La baisse sera très forte, souligne-t-il, surtout si l'on prend en compte l'effet de la redéfinition des établissements distincts.

Réagir (1 commentaire)
CHSCT 25/09/2017

"L'obligation de fusion des IRP vise à protéger les employeurs les moins scrupuleux"

Dans ce point de vue, Olivier Sévéon, formateur auprès des élus CE et CHSCT et anciennement expert auprès des IRP, vilipende le choix du gouvernement d'une fusion autoritaire des IRP. "A partir du moment où la loi ne lui laisse pas le choix, un chef d'entreprise en pourra jamais se voir reprocher par un juge d'avoir négligé ses obligations de sécurité en supprimant son CHSCT", soutient-il.

DR
CHSCT 13/06/2017

Projet de fusion des instances : "La préservation d’un fonctionnement autonome du CHSCT est nécessaire à la prévention des risques"

À travers son "programme de travail" adressé le 6 juin aux partenaires sociaux, le gouvernement a confirmé sa volonté d'aller vers une généralisation de la fusion des institutions représentatives du personnel. Olivier Sévéon, formateur auprès des élus du personnel, défend dans cette chronique la spécialisation des différentes IRP et plus particulièrement l'autonomie du CHSCT.

Réagir (1 commentaire)
DR
Délégation unique du personnel 13/10/2016

"Comment dissuader l'employeur de mettre en place la nouvelle DUP"

Expert auprès des CE et CHSCT, mais aussi formateur des élus du personnel, Olivier Sévéon est très critique à l'égard de la loi Rebsamen qui permet aux employeurs de regrouper CE, DP et CHSCT dans une délégation unique du personnel (DUP) jusqu'à 299 salariés. Dans ce point de vue, Olivier Sévéon appelle les élus à tenter de s'opposer, par une motion, à cette DUP.

Réagir (2 commentaires)