CHSCT

Le 16/10/2018
A la une

"La traçabilité du risque chimique, c’est gagnant-gagnant"

Alors que son rapport sur l'exposition aux agents chimiques dangereux – peut-être moins prisé par le gouvernement que le rapport Lecocq-Dupuis-Forest – semble avoir été rendu public en catimini, le professeur Paul Frimat répond à nos questions. Il nous explique qu'il est "globalement d'accord" avec cet autre document, et revient sur le fait qu'il est "indispensable aujourd'hui de mettre en place une véritable traçabilité" des expositions professionnelles, notamment en misant sur le document unique, "outil d'évaluation et de prévention".

Le 10/10/2018
A la une

Les ouvriers intérimaires sont davantage exposés aux risques professionnels

En dépit de leur faible taux d'absentéisme, les travailleurs intérimaires apparaissent davantage affectés aux travaux pénibles que leurs homologues en emploi stable. Exposition au bruit, à de la manutention manuelle, au travail debout et répétitif, etc. : le service statistiques du ministère du Travail met en lumière dans une étude les difficiles conditions de travail des ouvriers intérimaires.

Le 05/10/2018
Chronique

"La protection de la santé au travail a besoin de contre-pouvoirs dans l'entreprise"

DR

Les experts agréés et les intervenants auprès des CHSCT regroupés dans l'association ADEAIC s'alarment de la philosophie et des préconisations du rapport Lecocq sur la santé au travail. Ils estiment, dans cette position commune, que ce rapport tend à remettre en cause le principal rempart juridique à l’irresponsabilité des entreprises, l’obligation de sécurité de résultat.

Le 17/09/2018
A la une

Santé au travail : "Nous préférerions nous situer davantage dans une logique de progrès que de rupture"

Les avis sont unanimes sur au moins un point : mettre la santé au travail en débat, comme le fait le rapport Lecocq, est une bonne chose. Pour le reste, chacun émet des réserves, à commencer par Martial Brun, directeur de Présanse, l'association représentant les SSTI (services de santé au travail interentreprises), qui attend des précisions sur le scénario. Le député Pierre Dharréville regrette quant à lui une ambition qui ne correspond pas aux enjeux actuels de la santé au travail. Tour d'horizon des réactions.

Le 30/07/2018
A la une

Le CHSCT peut décider d'une expertise sans désigner l'expert

Le CHSCT peut prendre deux délibérations pour recourir à une expertise. Une délibération pour décider du principe de l'expertise et une autre plus tard pour choisir l'expert. Cette décision, qui prolonge les difficultés juridiques relatives à la contestation des expertises CHSCT, prend tout son sens dans le cadre du CSE.